Carnet de Voyage : Journée de l’abolition de l’esclavage, de Kaw à Régina

Pour fêter l’abolition de l’esclavage, la mairie de Régina – Kaw, en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Guyane (PNRG) et les associations Chimen Lontan et Patrimoine, ont organisé une journée de mémoire sur les hauts lieux de résistance de l’esclavage de Régina et Kaw.

Image1Accueil

Pour ce jour symbolique, un évènement symbolique. Le rendez-vous est donné à 7h00 à l’embarcadère de Kaw. Un petit-déjeuner nous est offert, chocolat local, dizé milé et autres mets nous sont proposés au son des tambours de l’association « Mouvman kiltirel kanouyé« . Après un mot des organisateurs, nous nous répartissons dans les 8 pirogues présentes. Pour ce jour spécial, l’organisation est complètement locale. La mairie a en effet fait appel a un prestataire touristique originaire de Kaw, « SAV’AN KAW ».

Le canal Roy

La visite commence comme une balade classique sur le marais de Kaw. Nous passons le village avant de nous enfoncer dans le canal Roy. D’une longueur de 7 km, ce canal a été construit en 1785 par les esclaves. Des milliers d’entre eux, en sont morts. Il permettait d’acheminer les marchandises des exploitations de l’Approuague, vers Cayenne, en évitant une navigation dangereuse par la mer. Plantations de bois de rose, de poivre, de café, de cacao, de vanille (exportée à Madagascar et à la Réunion), palmeraies de palmiers royaux (exportés au Pérou et sur notre place des Palmistes), usine de briques, diamants, … Aujourd’hui toutes ces richesses sont des vestiges, recouverts par la forêt et par le temps.

DSC05113DSC05079

La magie de l’Approuague

Le canal s’agrandit et prend fin. Nous arrivons sur l’Approuague et la vue est à couper le souffle. À gauche la mer, à droite l’Approuague, en face l’ilet Mantoni. Stéphane, directeur de SAV’AN KAW, nous explique que sur cet îlet, les jacots (perroquets) viennent s’installer tous les soirs pour dormir. En chemin, nous croisons d’autres îlets : celui des 7 chapelets, Aïpoto ou encore Catallin. Chacun à son histoire, et le temps nous manque pour toutes les connaître car déjà nous sommes en retard.

Nous continuons à naviguer vers Régina. Sans arrêt, le trajet ne prend qu’une heure de pirogue, soit 3 fois moins de temps que par la route.

Régina et sa place de la liberté

DSC05100Maire et élus de Régina nous accueillent. Des stands avec des produits locaux (huile de carapa, coco, cacao, …) sont installés, et devant la mairie, les enfants de l’école Maurice Léanville interprètent « le chant de l’esclave ».  En face du fleuve Approuague, sur l’autre rive, des esclaves se sont soulevés et ont changé de destin. Le message du maire est fort, et il n’en faut pas moins pour inaugurer la nouvelle place de la liberté.

Après un repas consistant, composé d’un poisson Torch et du traditionnel riz, haricot rouge, piment, nous allons écouter les conférenciers et visiter l’écomusée de Régina. MEugène Epailly nous récapitule la complexité et les interactions entre les différentes habitations de l’époque. M. Madère n’aura pas le temps de donner sa conférence car déjà, l’eau du fleuve redescend et nous devons repartir.

Retour à KawDSC05066

Le retour de Régina à Kaw se fait sous la pluie. Au cours de la remontée, on remarque tout de suite la différence. Le niveau de l’eau est plus bas, et l’eau dans le canal devient turbulente, créant des petits sauts. On comprend mieux l’urgence de la situation.

Sur le retour, Stéphane de Sav’an Kaw et Carmélien Madère, historien originaire de Kaw, en profitent pour faire passer un message fort. Le village de Kaw et ses habitants ont plein de projets, et souhaitent les faire entendre. Rendre accessible plus que les classiques marais de Kaw, découvrir les vestiges de Guisambourg, remettre au goût du jour les plantations et repeupler le village de Kaw, voilà des idées pour lesquelles Chimen Lontan, l’ADIG et SAV’AN KAW sont prêts à se battre.

Pour cette journée magique, nous remercions encore tous les organisateurs de cette journée et notamment la Parc Naturel Régional de Guyane ainsi que l’écomusée, et la mairie de Régina-Kaw.

Plus d’informations

Vous souhaitez visiter les marais de Kaw ou refaire cette visite ? Pensez à SAV’AN KAW

Vidéo de la journée par Guyane 1ère

Ce que vous en pensez

  1. chantal

    Merveille de la nature réalisé par les hommes. Canal à visiter. Site unique. Merci belles vues, paysages magnifiques, pureté de la nature tout y est. Merci pour cette vidéo.
    CHANTAL

Laissez votre avis sur cette actu