Tortues connectées : bientôt en Guyane ?

À l’Aquarium de La Rochelle, un dispositif est en test durant une semaine pour mieux comprendre les comportements des tortues marines.

Les équipes du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ont mis en place des enregistreurs de données miniaturisées sur la carapace de trois tortues. Si les tests s’avèrent concluants, le dispositif sera fixé sur 80 individus répartis entre la Guyane et la Martinique dès le mois de mars 2015.

Dresser un emploi du temps précis des tortues connectées

Les enregistreurs, d’un poids inférieur à deux grammes, fonctionnent grâce à une technologie pointue. Le boîtier connecté va permettre de dresser un emploi du temps précis de l’animal, de savoir le temps qu’il passe à se nourrir, à dormir ou encore d’en déduire sa dépense énergétique. Pour s’assurer de l’exactitude des données collectées, encore faut-il éprouver le dispositif grâce à la période de test organisée à La Rochelle. Des caméras ont été posées pour observer le bassin où évoluent les trois reptiles. De cette manière, les données fournies par l’accéléromètre pourront être vérifiées, décryptées et les capteurs calibrés.

« Cela va nous permettre de mieux comprendre le comportement des tortues. Jusqu’à présent, nous ne disposions que des données fournies par des balises GPS. Là, nous allons pouvoir analyser leur activité« , détaille Damien Chevallier, responsable du programme de recherche sur les tortues marines et ingénieur recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) de Strasbourg.

Déployer le dispositif in situ

L’étape suivante consiste à déployer le dispositif en Guyane et en Martinique : ceci est prévu sur 80 individus en mars 2015. Les enregistreurs seront installés pour dix jours.

Pour mieux découvrir le quotidien des tortues marines, il est envisagé d’ajouter une caméra aux boîtiers pour obtenir des informations complémentaires.

Tortue olivâtre C.Lafleur

Tortue olivâtre sur la plage de Zéphyr, Cayenne © C.Lafleur

Ce que vous en pensez

Laissez votre avis sur cette actu