Le CNES et l’ONCFS étudient les mammifères terrestres au Centre Spatial Guyanais

Le CNES et l’ONCFS à l’étude des mammifères terrestres du CSG

Le CNES et l’ONCFS, (l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) ont signé une convention de collaboration de recherche sur 3 ans, pour étudier la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais.

L’objectif :

Etablir un inventaire et un suivi des grands mammifères terrestres présents sur la base spatiale, comme la biche rouge, le tapir et le jaguar.

La première partie de l’étude a permis de recueillir près de 80 000 images en trois mois, grâce aux pièges photographiques automatiques disposés sur le terrain.

Avec au minimum 27 espèces répertoriées, elles témoignent d’une grande diversité et se révèlent riches en enseignement pour l’analyse scientifique à venir.

La deuxième étape comporte un dispositif de comptage à l’œil nu, pour récolter des données chiffrées sur l’abondance des différentes espèces.

Le CNES, pilote du programme, apporte sa contribution logistique et financière dans le cadre du programme d’études et de recherche environnemental du Centre Spatial Guyanais.

L’ONCFS apporte sa contribution scientifique et technique dans le cadre de ses missions de contribution à la sauvegarde de la Biodiversité et à la préservation de la biodiversité de l’outre-mer.

Quelques résultats des pièges photos

Photos : copyright CNES/ONCFS

Contacts

Contacts presse :

Marie-Françoise Bahloul
Tel. 06 94 23 09 73
marie-francoise.bahloul@cnes.fr

Contact presse ONCFS :

David Gaillardon
Tél. 06.43.29.55.32
david.gaillardon@oncfs.gouv.fr

 

Ce que vous en pensez

  1. Que dire, sinon bravo, en tant que photographe amateur et en quelques nombreuses années de Guyane je n’est pas vu le quart de ce que vos images nous montre. çà me laisse l’espoir d’en apercevoir un jour puisque toutes ces espèces sont bien réelles.
    Allez je repars en forêt.
    Merci de nous faire rêver.
    G. et M. Renard

  2. CLAMARAN CLAUDE

    Bonjour,

    Je tiens à vous féliciter et à vous remercier pour ces superbes images, qui mettent en valeur notre faune guyanaise, encore inconnue dans le domaine économique et surtout touristique.

    Salutations écologiques

    Claude Clamaran

Laissez votre avis sur cette actu