Découverte de l’îlet la Mère

Ce que vous en pensez

  1. Cette journée qui a débuté sous une pluie peu engageante a permis de réunir Messieurs les Directeurs de Cabinet, des Services Techniques Adjoint, Monsieur l’Architecte des Bâtiments de France, un représentant du Comité de Tourisme de Guyane, Messieurs les Directeurs de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, de la Sécurité et de la Prévention, de l’Aménagement, le Responsable des gardes du littoral et 4 agents du littoral, le Responsable du Pôle Ecologie Urbaine et Développement Durable et 2 agents, responsable du Parc Naturel Régional de Guyane et 3 agents, Madame la responsable de l’antenne Guyane du Conservatoire, Messieurs les Représentants de l’association KWATA, de l’association GEPOG. Après une traversée sur une mer légèrement agitée à bord du catamaran GUYAVOILE, qui désert l’îlet la Mère pour des visites guidées, débarquement et découverte pour beaucoup, d’une île qui ne manque pas d’atouts et ne demande qu’à être valorisée. En dehors des inévitables Saimiris et une végétation qui a repris le dessus, le tour de l’îlet peut s’effectuer par un sentier balisé, à la découverte des vestiges du bagne et des traces d’occupation plus ancienne, comme les roches gravées et polissoirs, qu’il est surprenant de retrouver dans ces lieux. Un circuit qui dure environ une heure trente avec un peu plus de 3,5 km. Pour les plus courageux, il y a la montée vers les vestiges d’un ancien sémaphore. Un parcours que les guides ont su rendre instructif en retraçant l’historique des îles et de leur faune et flore.

Laissez votre avis sur cette sortie