capture-decran-2016-12-30-a-12-58-37

Entretien avec A travers le Diaph

Escapade Carbet s’est entretenu avec la toute nouvelle association de photos guyanaises À travers le diaph (ATLD), une organisation pleine d’avenir avec de beaux projets en perspective.

[Escapade Carbet] – Quelle est la philosophie de l’association À travers le diaph (ATLD) ? 

capture-decran-2016-12-30-a-13-00-05[Julien de ATLD] – Notre objectif est la mise en valeur des ressources culturelles et environnementales de la Guyane. À travers la photo, nous souhaitons partager ce qui nous entoure et le quotidien des personnes, ce qui peut se traduire par une série de photos sur la forêt, une exposition de portraits ou par un projet sur l’artisanat d’un village. La vision de notre travail n’est pas artistique ou journalistique, mais plutôt documentaire avec la poésie que peut apporter la photographie, le tout dans une optique de rencontres, de découvertes et de partage.

Comment l’association ATLD a-t-elle été créée ? 

Personnellement, je me forme continuellement au travers de mes expériences, voyages et aventures, mais je me suis pleinement investi dans la photographie depuis maintenant deux ans. D’autres personnes avec des compétences différentes et complémentaires m’ont rejoint, ce qui nous a permis de mettre sur pied le projet de l’association. Elle a été créée en octobre 2016, elle est donc toute jeune.

capture-decran-2017-01-03-a-09-14-09

Exposition « Forêt »

Votre première exposition, actuellement visible au zoo, s’intitule « Forêt ». Pourquoi ce thème ? 

La forêt me donne la possibilité de capter la lumière de différentes manières et c’est en travaillant avec elle que j’ai justement pu essayer plusieurs techniques. C’est derrière mon ordinateur, en travaillant sur ces photos, que je me suis dit qu’il ne fallait pas qu’elles restent sur mon disque dur car ce travail me demandait beaucoup de temps. La série n’était pas encore terminée que le zoo acceptait déjà d’exposer ce projet. L’expo est visible jusqu’à mi-janvier.

capture-decran-2016-12-30-a-13-00-47

 

Votre prochain projet s’appelle « Norino ». Vous pouvez nous en dire plus ? 

Le projet est quasiment terminé. Il sera présenté pour la première fois aux portes ouvertes du village amérindien Palikur Norino, à Macouria, à la fin du mois de février 2017. C’est une série de portraits photo pour montrer le quotidien des gens du village. Le projet n’est pas une représentation de l’aspect traditionnel du village mais l’objectif est vraiment de faire partager ce que les habitants de Norino vivent tous les jours.

D’autres projets à venir ?

Nous avons plusieurs petits projets prévus pour 2017 et un très gros projet en perspective pour 2018/2019. Nous sommes actuellement en train d’organiser des séries photo plus axées sur les gens et un peu moins sur l’environnement. L’une d’elles aura pour thème « un lieu, une personne » : une série de photo de personnes vivant en Guyane, dans leur endroit préféré.

Comment peut-on suivre les projets d’ATLD ? 

Tout récemment nous avons créé un site internet où l’on publie des actualités, toutes les infos sur nos projets et sur l’association. Il est aussi possible de nous suivre à travers notre page Facebook. Nous avons également une chaîne Youtube où nous commençons à publier des vidéos.

Peut-on adhérer à l’association et participer aux différents projets ? 

Toute personne motivée, ayant une certaine réflexion et la curiosité d’aller vers les autres, peut nous accompagner dans les projets de l’association, même une personne qui ne s’y connait pas forcément en photographie. L’association est ouverte à d’autres visions et perspectives sur des sujets variés et nous pensons que toute nouvelle compétence et expérience est bonne à prendre.

Petite retrospective ATLD de l’année 2016

En savoir plus

Site internet

Facebook

Youtube

Tel : 06 94 38 24 98

Mail : atraverslediaph@gmail.com

Ce que vous en pensez

Laissez votre avis sur cette actu