La Guyane et l’or

Ruée vers l’Or

Bienvenue, Grande Usine, Espérance, Etats-Unis ou Eau-Claire : des noms évocateurs qui marquent les relations historiques des Créoles avec le métal jaune. la première ruée vers l’or de la fin du XIXème siècle,  attira d’abord les Créoles du littoral guyanais puis par la suite des milliers d’Antillais (des îles francophones comme anglophones) sur l’intérieur de la Guyane.

Drague d'orpaillage "La Flora" en service sur le Courcibo

Source : Université des Antilles et de la Guyane. Service commun de la documentation. Disponible sur http://www.manioc.org

Reconversion

Ces mouvements de populations ont donné naissance aux villages de Saint-Elie et Saül, désormais communes du Parc amazonien. Aujourd’hui résolument tournée vers l’écotourisme, Saül est devenu une terre d’escapades pour touristes en soif de découvertes et un terrain d’accueil pour une population européenne qui y trouve un petit paradis sur terre.

Dans ces territoires du sud de la Guyane, les hommes et les femmes continuent à vivre en interactions étroites et néanmoins complexes avec la nature

Les textes de cette rubrique nous ont été fournis par le Parc Amazonien de Guyane.