Interview d’Escapade Carbet pour TourMag

Voici l’interview de l’association Escapade Carbet pour TourMag, le journal des professionnels du tourisme, suite à sa participation aux Palmes du Tourisme Durable.

Introduction


Escapade Carbet à participé aux Palmes du Tourisme Durable lancées par l’association ATD (Acteurs du Tourisme Durable) en partenariat avec TourMaG.com. Ce concours met en lumière les professionnels du tourisme engagés dans une démarche de développement durable.
Cet événement s’inscrit dans le cadre de l’année 2017, déclarée par l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme ; agence de l’ONU pour le Tourisme), « Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement ».

Julie Alunno, chargée de projet pour l’association Escapade Carbet, a répondu aux questions de TourMag.

Interview


TourMaG.com – Quel est l’ADN de votre association ? 


Julie Alunno
 : « Mieux vaut un bon hamac qu’un mauvais lit ».
C’est cette approche qui caractérise l’ADN de l’association Escapade Carbetqui cherche à valoriser et promouvoir un couchage traditionnel, spécifique à la Guyane.

Escapade Carbet référence tous les établissements où il est possible de dormir en hamac, des établissements que l’on appelle « carbets ». En Guyane et aux Antilles, le carbet se définit comme « une hutte sans murs servant d’abri ». En pratique, il s’agit d’une construction légère en bois, ouverte sur plusieurs côtés. Ce type d’habitat est d’origine amérindienne et a récemment évolué vers un usage touristique et de loisir.  L’objectif de l’association est d’encourager et de promouvoir le carbet et ses usages.

Notre site internet totalise plus de 462 894 pages vues sur le site internet en 2016 et la deuxième édition du guide papier a été imprimée à plus de 3000 exemplaires. 
Pendant 7 ans, nous avons rassemblé près de 100 carbets touristiques sur tout le département, autant sur le littoral que dans les communes isolées.
Les activités de l’association ont été assurées les 6 premières années par une petite équipe de bénévoles. Ce n’est que tout récemment qu’un emploi a été créé.

TourMaG.com – Pourquoi avez-vous soumis votre candidature aux « Palmes du tourisme durable » ? 

J.A
 : Bien que riche d’une biodiversité incroyable, le département français souffre d’un déficit d’image dû à son histoire et à ses spécificités locales.
L’image a d’autant plus été dégradée par les mouvements sociaux de mars 2017 qui ont eu pour conséquence d’affecter le secteur du tourisme.
Malgré de nombreux efforts, le constat reste le même. La Guyane est une destination méconnue.

Escapade Carbet a candidaté aux Palmes du tourisme durable pour donner plus de visibilité aux initiatives locales via un mode d’hébergement qui est unique en France et donne accès à des richesses faunistiques, floristiques mais aussi sociales incomparables.

TourMaG.com – Comment voyez-vous évoluer le tourisme ? 

J.A
 : Le potentiel de développement écotouristique en Guyane est énorme. Une escapade en carbet en pleine forêt amazonienne est l’occasion idéale pour se déconnecter face au développement de la modernité et des nouvelles technologies. Nous sommes persuadés que le carbet et le couchage hamac est un excellent moyen pour renouer des liens essentiels avec la nature.Plus globalement, nous constatons une concentration des offres touristiques d’hébergement sur les plateformes internationales de type « TripAdvisor » ou « Hotel.com » qui ont pour conséquence de standardiser les offres touristiques au-delà des frontières.
Pour contrecarrer ce mouvement, nous pensons qu’il est essentiel de développer les marchés de niche dans le tourisme tel que des excursions insolites et solidaires.
C’est en ce sens, que nous travaillons à notre échelle pour promouvoir l’hébergement en hamac, un mode de couchage encore peu connu mais qui présente de nombreux avantages : simple, facilement transportable, peu coûteux, confortable et écolo ! 

TourMaG.com – Quelle est votre vision pour le tourisme durable ? 

J.A
 : Face à la montée du tourisme de masse et ses conséquences, le tourisme durable est pour nous une évidence, une évolution indispensable pour notre avenir commun.
Un avenir viable qui doit passer par une prise de conscience de notre manière de voyager, par l’éducation des prochaines générations, par le soutien des nouvelles initiatives mais aussi par l’évolution des professionnels.
Nous sommes persuadés que chacun, professionnel du tourisme ou pas, peut contribuer avec ses moyens et à son échelle, au développement d’un tourisme plus responsable.

 

=> Retrouvez l’article complet en cliquant ici.

Ce que vous en pensez

Laissez votre avis sur cette actu