Harpe et carbet aux Gîtes d’Angoulême

Gerard ZARATE

Gerard ZARATE

Le Lundi 24 Octobre 2011, à partir de 17h30, les gîtes d’Angoulême Guyane ont le grand plaisir d’accueillir l’association GLISSANDO dans le cadre des journées internationales de la Harpe en Guyane. Cette journée a obtenu le label « 2011, Année des Outre-Mer ».

Comme chaque année, Claire Le Fur, l’instigatrice de ce rendez-vous, met l’honneur des musiciens Harpistes :

A l’issue du concert de Harpe , un cocktail dînatoire sera proposé.

Florence VIGNER

Florence VIGNER

Tarif unique, hébergement, dîner et petit-déjeuner compris : 55€
Réservation obligatoire : www.angoulemeguyane.com

Programme

Musique de tous les pays : Bretonne, Irlande, Provence, Klezmer, Paraguayenne, Classique, Antillaise

Biographie de Claire Le Fur

Professeur titulaire de la Ville de Paris depuis 1977, elle a bénéficié d’une disponibilité pour achever ses études musicales. Après des études au CNR de SAINT-MAUR, Claire Le Fur travaille à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec Micheline Kahn, Catherine Michel et Marie Claire Jamet pour obtenir en 1983 le diplôme supérieur d’exécution (ex licence de concert) à l’unanimité avec félicitations du jury, ainsi que le diplôme de musique de chambre, et en 1984 le diplôme supérieur de concertiste.

Elle a travaillé simultanément avec Lily Laskine et Elisabeth Fontan Binoche à Nice (prix de Nice en 1981). Elle séjourne plusieurs années en MARTINIQUE pour suivre son conjoint, et met à profit cette période pour initier les jeunes à la harpe. Elle se passionne pour la musique traditionnelle martiniquaise et crée les « Journées de la Harpe en Martinique », regroupant chaque année différents artistes de tout pays autour de cet instrument, au mois de Novembre. C’est en 1992 qu’elle enregistre à Caracas son premier CD de harpe seule « Compositeurs Français du 20ième siècle ».

Elle préside l’Association GLISSANDO des Harpistes et Amis de la Harpe aux Antilles, qui a pour but de promouvoir la harpe sous toutes ses formes à travers la Caraïbe. Avec elle la harpe prend part à la musique traditionnelle antillaise et tient maintenant une place à part entière auprès de la flûte des mornes (avec le groupe de Max CILLA ,festival de QUIMPER, des GORGES du TARN, des Banlieues bleues, de Maubeuge…)qui inclut la harpe dans ses compositions depuis plus de 15 ans), auprès du steel pan avec Guy LOUISET, des percussions, des violons et de la clarinette de Barel COPPET. La harpe est maintenant reconnue dans de nombreuses compositions traditionnelles.

De retour en métropole depuis fin 1997, elle a réintégré son poste à l’EMMA agréée de SAINT RAPHAEL où elle a formé un ensemble de jeunes harpistes (musique traditionnelle bretonne et antillaise et répertoire classique) ; Elle poursuit cependant sa carrière de concertiste aussi bien en formation de musique traditionnelle antillaise que classique. .. Elle a participé en tant que harpiste à de très nombreuses manifestations en France et à l’étranger : récitals, concerts de musique de Chambre, en duo flûte et harpe ou violoncelle et harpe ou en quintette « Les Alizés ». Elle aime à mêler la harpe à des disciplines artistiques d’horizons très différents (cinéma, théâtre, poésie, art floral..) pour des spectacles dans des lieux naturels parfois exceptionnels

Site Internet : journeesdelaharpe.free.fr

Ce que vous en pensez

Laissez votre avis sur cette sortie