Séminaire : alimentation et plantes sauvages

Un séminaire pour une alimentation diversifiée à partir de plantes sauvages ou oubliées se déroulera le lundi 15 et le mardi 16 janvier 2018 à Cayenne.

Le séminaire

La DAAF (Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) mène sur le fleuve un projet de jardins pédagogiques à destination des populations du fleuve et de l’intérieur. Ce projet s’intègre dans une démarche plus globale d’accompagnement des populations visant à sécuriser et adapter leur alimentation aux contraintes locales.

Ces jardins doivent permettre aux enfants et aux familles de diversifier leurs approvisionnements par une meilleure utilisation de la biodiversité disponible.

S’appuyant sur ce projet, la DAAF organise les 15 et 16 janvier à destination du grand public, des acteurs professionnels de la santé et du domaine social (infirmières scolaires, diététiciennes, associations, etc.), des professionnels de la restauration et des agriculteurs, un séminaire pour réhabiliter ou faire découvrir tout l’intérêt qu’offrent ces Plantes Alimentaires Non Conventionnelles (PANC’s).

Ce séminaire se déroulera à Cayenne :

  • Lundi 15 janvier 2018 à la CCI Guyane de 9h à 17h : journée réservée aux professionnels.
  • Mardi 16 janvier 2018 à la CTG de 18h 30 à 21h : conférence à destination du grand public.

L’entrée est gratuite mais il est nécessaire de rs’inscrire auprès de la DAAF.

L’acceptation de ces nouveaux ingrédients alimentaires est conditionnée par la manière dont ils peuvent être préparés. Des ateliers de sensibilisation à leur utilisation dans la gastronomie locale et dans les plats destinés aux plus jeunes seront donc réalisés avec l’appui d’un chef  travaillant sur la promotion de l’utilisation des PANC’s au Brésil.

Les participants attendus


Participants attendus pour le séminaire
 :

  • Le professeur Valdely Ferreira Kinupp, de l’Université IFAM de Manaus au Brésil, fondateur et conservateur de l’herbier EAFM, spécialiste des PANC’s amazoniennes ;
  • Monsieur Nuno Madeira, agronome et chercheur à l’Embrapa Belém, spécialiste des légumes oubliés et de la domestication des plantes alimentaires sauvages ;
  • La professeure Armelle de St Sauveur de l’université de Bordeaux, agronome et ethnobotaniste, pionnière de la découverte des qualités nutritionnelles du Moringa et engagée dans le commerce équitable de ce produit avec la société Moringa & Co et responsable de l’association Moringanews.
  • Le chef Miguel Abras, promoteur de l’utilisation de ces plantes dans la gastronomie et formateur au SENAC du Minas Gerais ;
  • Madame Marie Fleury, docteur en pharmacie et ethnobotaniste, Muséum National d’Histoire Naturelle de Cayenne ;
  • Monsieur Louis Fahrasmane, chercheur à l’INRA Antilles-Guyane qui a travaillé sur les modes transformation et de conservation des fruits et légumes.

Plus d’infos

 

DAAF Cayenne :

DAAF Saint-Laurent :

Ce que vous en pensez

Laissez votre avis sur cette sortie