Carnet de voyage : observer les tortues marines à Awala-Yalimapo

L’équipe d’Escapade Carbet est allée faire un tour du côté de l’ouest guyanais pour observer les pontes des tortues marines en toute discrétion !

La plage d’Awala-Yalimapo

Située à une vingtaine de kilomètres de Mana, la commune, a été créée il y a 20 ans à partir des villages amérindiens Galibi d’Awala et de Yalimapo. La « plage des Hattes » de la commune est reconnue comme un site majeur de pontes et d’émergences des tortues marines.

 

 

Elle s’étend sur 5 kilomètres et à marée basse, la plage dévient particulièrement large. En face, on aperçoit les berges du Suriname. Plusieurs palmiers sont espacés parfaitement pour accrocher le hamac, on en profite pour le tendre, ouvrir un bouquin et faire une petite sieste. Le vent marin nous rafraîchit mais nous trompe… nous voilà couvert de coups de soleil. N’oubliez pas de vous enduire tout le corps avant exposition !

 

 

 

 

Quelques pirogues de pêcheurs attendent la marée haute pour repartir prendre le large. On se balade en fin d’après-midi et jusqu’au coucher du soleil, magnifique. À l’entrée du parking, plusieurs maisonnettes en bois ont été installées et proposent des bijoux amérindiens en perles ou en graines, des gravures sur calebasse et d’autres objets artisanaux de la commune.

 

 

Le cadre est digne d’une vraie carte postale. L’équipe d’Escapade Carbet a d’ailleurs décidé d’en faire une avec une photo prise sur place !

L’observation

 

Après le dîner au carbet Chez Rita, on sillonne la plage à la lumière de la lune accompagné par le guide du village Olivier Auguste, qui nous explique les caractéristiques de chaque espèce, tortue olivâtre, tortue verte ou tortue luth, et c’est fascinant !

Une heure plus tard, on aperçoit une montée. On attend patiemment une dizaine de mètres plus loin que la tortue s’installe et commence à creuser. Une fois le travail commencé, nous nous approchons doucement par derrière de façon à ce qu’elle ne nous remarque pas. C’est une tortue verte ! « Elle pèse plus de 100kg celle-ci » nous chuchote Olivier. On allume notre lampe avec un filtre rouge pour ne la gêner, toujours derrière elle. Nous observons discrètement ses mouvements des pattes arrière. La délicatesse et la précision de ses gestes nous impressionne. On entend le bruit de sa respiration qui s’amplifie. Une fois le trou assez profond pour accueillir une centaine d’œuf, elle commence à pondre. Souvent, les pattes recouvrent complètement le trou pendant la ponte, ce qui laisse peut de place pour observer les œufs, nous explique le guide. Mais cette fois-ci, un petit espace nous permet de voir tomber les œufs de la taille d’une balle de golf. Nous décidons de laisser la tortue terminer son travail.

Sur le chemin du retour, on remarque plusieurs traces de montées et nous croisons les gardes de la Réserve Naturelle Nationale de l’Amana qui sont chargés de compter les montées des tortues sur la plage. De nombreuses autres tortues sont venues pondre ce soir là.

Les règles d’observation

 

La saison des pontes se déroule en général de mars à juin et celle des émergences de mai à août.

La ponte et l’émergence des tortues marines est un spectacle inoubliable mais ces espèces étant menacées et protégées, il est important que les observations s’effectuent dans le respect de l’animal.

Voici les recommandations établies par l’association Kwata :

  • Toujours se placer hors du champ de vision de l’animal ;
  • Ne pas gêner la progression d’une tortue vers la plage ou vers la mer ;
  • Ne pas le toucher ;
  • Rester à plusieurs mètres d’une tortue en train de pondre ;
  • Rester à l’arrière de l’animal ;
  • Éviter tout éclairage violent, préférer la lumière de la lune ou les lampes à lumières rouge ;
  • Ne pas utiliser le flash pour les photographies ;
  • Préférer l’aube pour l’observation des adultes et des émergences.

Pour aller plus loin

 

Site internet de la mairie de Awala-Yalimapo

Olivier Auguste

Numéro : 0694 38 72 60

Réserve Naturelle Nationale de l’Amana (RNNA)

Site internet

Facebook

Youtube

Instagram

Numéro : 0594 34 84 04

L’association Kwata

Site internet

Facebook

Mail : asso@kwata.net

Numéro : 0594 25 43 31

Les carbets aux alentours

Chez Rita

Auberge de jeunesse Simili 

Kudawyada

Yalimalé

 

Ce que vous en pensez

Laissez votre avis sur cette actu